Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
SAUVONS LE BOIS DE BOULOGNE

SAUVONS LE BOIS DE BOULOGNE

Contre le Centre d'Hébergement Allée des Fortifications, Porte de Passy

Les risques du projet

Le site : L'allée des fortifications

Le site : L'allée des fortifications

LE CONTEXTE :

L’allée des fortifications condamnée par la ville

  • La Mairie de Paris a décidé unilatéralement la fermeture de la voie de circulation automobile et de la piste cyclable sur l'allée des fortifications. Celles-ci sont détournées sur le dangereux boulevard Suchet.
  • 200 migrants, réfugiés, SDF (aucun information n'est claire à ce jour) ou plus, vont l’occuper, pour 3 ans (renouvelables), dans des Algecos de 11 mètres de haut sur 200 mètres de long.

Le débat démocratique a été esquivé

  • Les Parisiens ne sont pas informés.
  • Aucune concertation n'a été faite avec la Mairie du XVIème arrondissement.
  • Les associations sont mises devant le fait accompli.
  • Les procédures sont expédiées.
  • Toutes les autres solutions proposées sont rejetées.

LES RISQUES DU PROJET :

Défendons notre environnement et celui de tous les parisiens et de tous les habitants des communes limitrophes

  • Le Bois de Boulogne est un site protégé, dont la vocation depuis 1852, est d'être un lieu de promenade publique pour les habitants de Paris et des communes alentours.
  • Le Bois appartient à tous.
  • Il doit rester un site protégé inconstructible.
  • Le bien public ne peut pas être une réserve foncière à disposition de la Mairie de Paris.
  • Les dégâts collatéraux sont inévitables : plusieurs arbres ont déjà été abattus.

Défendons notre sécurité et celles de nos enfants

  • Des risques pour les promeneurs et les habitants.
  • Des risques pour les enfants qui fréquentent les nombreux équipements sportifs (piscine d'Auteuil, stade Suchet, terrains multi-sports de l'Hippodrome d'Auteuil) et parcs aux alentours (Jardin du Ranelagh, Square Henri Bataille, Square des Écrivains Combattants Morts pour la France, Square Tolstoi, Square Alfred Capus, etc.).
  • Des risques pour la circulation à vélo, des espaces de stationnement supprimés alors que le quartier est déjà en pénurie, particulièrement les jours de match au Parc des Princes ou à Jean Bouin ou pendant Roland-Garros, etc.
  • A ce jour, aucun renfort policier n'a été prévu et communiqué pour la sécurité des abords.

Défendons nos droit de contribuables

  • Le programme d'Algecos va coûter 5 millions d’euros.
  • Les dégâts collatéraux vont encore renchérir la note.

Nous pensons que le lieu choisi n'est pas bon pour les personnes qui y seront accueillies

  • Notre arrondissement, comme en témoignent de très nombreuses associations présentes et actives dans le 16ème, a une longue tradition de solidarité et nombre de ses habitants sont des bénévoles engagés, comme nous le sommes.
  • C'est le site choisi unilatéralement qui est en cause et non le principe d'accueil.
  • Les autres solutions proposées ont été rejetées par la Mairie de Paris.
  • Le site est isolé et impossible à surveiller 24h/24.
  • Les transports en communs sont éloignés.
  • Il n'y a pas de commerce à proximité.
  • La zone n'a à ce jour aucun équipement sanitaire.

En Résumé

Notre Coordination d’associations partage l’objectif de solidarité associé à l’ouverture d’un centre d’hébergement dans le 16ème arrondissement. Nous défendons le principe du respect de la loi applicable à tous (inconstructibilité d'un site protégé) et la défense d'un patrimoine écologique qui appartient à tous les franciliens contre les aménageurs privés ou les promoteurs immobiliers.

Partager cette page